Plus de 210 Canadiens rapatriés de Wuhan (Chine), épicentre de l'épidémie de coronavirus, ont atterri vendredi sur une base militaire de l'Ontario où ils ont immédiatement été mis en quarantaine pour deux semaines.Un premier appareil, affrété par le gouvernement, a atterri à l'aube sur la base militaire de Trenton située à environ 170 km au nord-est de Toronto. Il transportait 174 passagers. Un autre avion transportant 39 Canadiens qui se trouvaient eux aussi à Wuhan, s'est posé à Trenton en début d'après-midi en provenance de Vancouver. Les passagers avaient effectué le trajet Wuhan-Vancouver à bord d'un appareil américain. Les rapatriés ainsi que leurs accompagnateurs et les membres de l'équipage demeureront sur la base militaire pendant une période de 14 jours, la période d'incubation de la maladie. "Heureusement, personne n'a montré de symptômes dans l'avion alors personne n'a eu à débarquer lors du ravitaillement à Vancouver", a indiqué la ministre de la Santé Patty Hajdu à la chaîne CBC après l'arrivée du premier avion. Si l'un des Canadiens rapatriés montrait des signes de maladie, il serait envoyé à l'hôpital. Mme Hajdu a également précisé que les Canadiens rapatriés avaient été "sous une énorme pression", en raison des mesures de confinement prises en Chine. Plusieurs d'entre eux ont été séparés de leurs enfants ou de leurs proches restés en Chine. "Bien que les passagers ne pourront pas interagir les uns avec les autres, ils auront des occasions de quitter leur chambre", à la base militaire, a déclaré Mme Hajdu. Cinq cas confirmés de coronavirus ont été recensés au Canada, et deux autres cas "présumés" ont été identifiés en Colombie-Britannique. Par ailleurs, sept autres Canadiens qui effectuaient une croisière sur un navire au Japon, ont également été infectés par le virus, selon les médias canadiens. (Belga)