"Vous prenez un vol? Portez un masque." C'est ainsi que l'on peut résumer la marche à suivre dorénavant aux Etats-Unis lorsqu'on prend un avion. Toutes les grandes compagnies aériennes américaines ont en effet rejoint JetBlue en exigeant des passagers qu'ils portent un masque afin de ralentir la propagation du nouveau coronavirus. La plupart d'entre elles imposent également cette mesure au personnel de bord et aux autres employés en contact avec les passagers. JetBlue, United et Delta appliqueront cette règle dès lundi, tandis que Southwest et American en feront de même à partir du 11 mai. La plupart des compagnies aériennes se sont appuyées sur les conclusions des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, selon lesquelles l'utilisation de masques en tissu ou de revêtements faciaux ralentit la propagation du virus à l'origine du Covid-19. La mesure était fortement demandée par the Assn. of Flight Attendants, le plus grand syndicat d'agents de bord du pays. Il représente plus de 50.000 travailleurs de 20 compagnies aériennes et demandait à ces transporteurs de rendre les masques obligatoires pour les passagers et les membres d'équipage, ainsi que les employés en contact avec les passagers. Pour les passagers qui oublieraient d'apporter un masque à l'aéroport, United, American, Southwest et Delta mettront à disposition des masques faciaux gratuits. Plusieurs compagnies aériennes, dont American et Delta garderont par ailleurs les sièges du milieu vides. Depuis la mi-mars, la demande de transport aérien aux États-Unis a chuté de 96%. Les vols intérieurs ne transportent en moyenne que 15 à 20 passagers, selon Airlines for America, le groupe commercial représentant les transporteurs du pays. (Belga)