Le C.O.R.M.E (Collectif de professeurs des religions, morale et d'éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC) appelle dimanche dans un communiqué les pouvoirs organisateurs des écoles à respecter scrupuleusement les circulaires édictées par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles visant à limiter la propagation du coronavirus Covid-19 dans les écoles."Au soir du dimanche 15 novembre, un certain nombre d'enseignants ne savent toujours pas s'ils devront continuer de voyager entre différentes implantations, parfois jusqu'à 8, 10 pour les plus 'chanceux' et pour rencontrer jusqu'à 400 élèves différents. La multiplication des implantations augmente évidemment le nombre de collègues qu'ils croiseront également", relève le collectif qui rassemble plusieurs centaines d'enseignants, y voyant un risque de transmission du virus. Afin de limiter ces risques, le collectif réclame un respect strict des circulaires ministérielles 7816 et 7817. Celles-ci stipulent que "si la charge d'un membre du personnel est fragmentée sur plusieurs établissements, le ou les PO doivent limiter autant que possible le nombre d'implantations fréquentées au besoin en suspendant leurs leçons. Si le membre du personnel dispose d'une charge dans des écoles relevant de pouvoirs organisateurs (PO) différents, des accords en ce sens peuvent être conclus entre PO." (Belga)