Les stations de ski françaises vont devoir fermer leurs pistes au public à la suite de l'annonce, par le Premier ministre Edouard Philippe, de la fermeture dès minuit et "jusqu'à nouvel ordre" de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays".Le gouvernement français a annoncé samedi soir le passage du pays au stade 3 de l'épidémie de coronavirus, ce qui signifie que celui-ci circule sur l'ensemble du territoire. Dès lors, de nombreux lieux non essentiels accueillant du public vont devoir fermer, comme les restaurants, bars, discothèques, cinémas. Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations-essence. Les stations de ski sont également priées de suivre le mouvement. Certaines le feront déjà cette nuit et d'autres suivront durant la journée de dimanche, à l'issue de laquelle elles devront toutes avoir fermé. Certaines, comme La Plagne et Les Arcs, ont pris la décision d'appliquer les consignes dès samedi soir. Cependant, la journée d'exploitation de dimanche va être maintenue dans certaines stations, avec la tolérance des services de l'État, a fait savoir la Compagnie des Alpes, leader des stations de ski en France, à la chaîne de radio Europe 1. Le but est de pouvoir organiser au mieux le départ des vacanciers. En conséquence, le Club Med a par exemple pris la décision de fermer par anticipation l'ensemble de ses établissements dans les Alpes françaises à partir de ce dimanche et jusqu'à la fin de la saison. Samedi, 830 nouveaux cas de patients infectés avaient été détectés en France, pour un total de 4.500 depuis le début de l'épidémie, qui a fait pour l'heure 91 morts dans le pays. (Belga)