Après que les Affaires étrangères ont déconseillé tout voyage à l'étranger, les tours opérateurs vont devoir se concentrer sur le rapatriement des touristes belges qui pourraient être coincés hors des frontières. "On y travaille très dur", a commenté Pierre Fivet, le porte-parole de l'ABTO, la "Belgian Association of Travel Organisers"."On est en train d'évaluer l'importance de l'impact de cette mesure. On y verra plus clair dans quelques jours", a-t-il ajouté en appelant les autorités à tout faire pour éviter un drame dans le secteur du tourisme. Les tours opérateurs disent toutefois comprendre la décision. "On ne l'attendait pas, mais il y a une série de pays qui ont fait la même chose. La situation change d'heure en heure et nous comprenons les inquiétudes de chacun. Nous devons être solidaires. La santé de nos clients et des Belges en général doit naturellement primer", a poursuivi Pierre Fivet. Dans les jours à venir, l'ABTO va voir comment faire. En attendant, les voyageurs qui devaient partir prochainement peuvent toujours prendre contact avec l'organisateur de leur voyage. Quant à ceux qui doivent partir cet été ou même durant les vacances de Pâques, il leur est conseillé de laisser du temps à leur tour opérateur afin qu'il examine la situation. (Belga)