Le centre de dépistage du CHR de la Citadelle (Liège) a réalisé jeudi 750 tests, soit approximativement 150 de plus que les jours précédents, a indiqué Antoine Gruselin, porte-parole du CHR de la Citadelle. Malgré cette forte affluence, des mesures ont été prises tant au niveau routier, qu'organisationnel, afin que la journée se déroule dans de bonnes conditions. Jeudi, au total, 150 patients supplémentaires se sont présentés au centre de dépistage du CHR de la Citadelle. Un chiffre qui gonfle le nombre total de tests réalisés à 750. Un quota que l'hôpital liégeois ne pourra pas dépasser. "Le laboratoire de la Citadelle réalise également les analyses du Centre Hospitalier Reine Astrid de Malmedy et de l'hôpital du Valdor. Or, les moyens dont nous disposons nous permettent de réaliser 1.200 analyses par jour. Il est donc impossible pour nous de réaliser plus de 750 tests par jour au centre de dépistage de la Citadelle. C'est la raison pour laquelle, jeudi, nous avons été contraints de fermer le centre plus tôt que prévu", explique le porte-parole du CHR de la Citadelle. À la suite de la fermeture de plusieurs centres de dépistages en région liégeoise, l'affluence était importante jeudi à celui du CHR, mais presque aucun embarras de circulation ne s'est fait ressentir. "Nous avions changé notre plan de mobilité. Les automobilistes devaient faire une boucle plus grande pour entrer dans le parking, ce qui a permis d'éviter les bouchons. Nous avons également mis en place un système de vagues et fermions toutes les 45 minutes le parking pour assurer un roulement", indique Antoine Gruselin, qui précise que "le dispositif a été mis en place avec la police de Liège qui tout au long de la période de test est restée en nombre sur place". (Belga)