La commission Intérieur de la Chambre à commencé mercredi après-midi à débattre du projet de loi pandémie dont la dernière version a été remise par la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden cette semaine. L'opposition s'est dressée contre un vote sur le texte dès jeudi en plénière.La majorité - MR, PS, Ecolo, Groen, Vooruit, CD&V et Open Vld - s'est montrée prompte à lancer les discussions rapidement. Une "hâte" que l'opposition - cdH Défi, PTB, N-VA - a rejeté d'un revers de la main. Les représentants de l'opposition ne veulent pas, avec un vote en commission mercredi et en plénière jeudi, d'un passage en force du texte. Le projet de loi doit donner une assise juridique plus solide aux mesures de restriction prises dans le cadre de la crise sanitaire, qui dure depuis plus d'un an. Il a revêtu une importance accrue depuis une ordonnance du tribunal de première instance de Bruxelles, qui a enjoint à l'Etat de donner une base légale à ces mesures d'ici la fin du mois. Le Conseil d'Etat s'est prononcé récemment sur le texte, amenant le gouvernement à faire quelques adaptations. Le parlement a également mené une série d'auditions et remis quelque 600 pages d'avis sur ce texte. Selon l'opposition, le gouvernement n'en a guère tenu compte et confère au parlement un rôle trop réduit dans la gestion de la crise. (Belga)