Une centaine de personnes, selon l'estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, se sont rassemblées dimanche à compter de 16h00, place de l'Albertine à Bruxelles, pour dénoncer la situation précaire dans laquelle se retrouvent un grand nombre de personnes en cette période de crise sanitaire.Les manifestants arboraient des pancartes avec des messages comme "Stop à la précarité", "CPAS: Contrôles des Pauvres Abusifs et Sélectifs" et "Vous ne confinerez pas notre colère". Des discours ont été prononcés. Le  Collectif  Susu, qui organisait ce rassemblement avec le soutien d'autres mouvements comme la Coordination des sans-papiers, remarque que beaucoup ont des problèmes pour faire aboutir leurs procédures auprès des services pourvoyant aux allocations comme l'Onem, la Capac ou le CPAS. "Nous constatons qu'une partie des citoyens se retrouvent livrés à eux-mêmes sans moyens de subsistance", déplore le collectif par communiqué. Les organisateurs demandent entre autres à régulariser les sans-papiers en raison de la crise sanitaire. "On vit cette situation ensemble et si l'Etat et les institutions ne répondent pas aux besoins urgents des personnes précaires, on mettra en place des systèmes d'entraide pour ne pas laisser les gens vivre leurs difficultés chacun de leur côté", défend une porte-parole de l'action. Le collectif a déjà accompagné des personnes dans leurs démarches administratives et dans leurs recherches pour trouver un emploi. (Belga)