Le sultanat d'Oman et le Koweït ont décidé lundi de fermer pendant plusieurs jours leurs frontières aux déplacements des personnes, à la suite de la découverte d'une nouvelle variante du nouveau coronavirus."Il a été décidé de fermer pendant une semaine à partir de mardi les aéroports, les frontières terrestres et maritimes à l'entrée et à la sortie des personnes", a annoncé lundi l'agence de presse omanaise ONA, citant une décision du comité gouvernemental chargé de la lutte contre le Covid-19. Cette mesure a été décidée après les "informations sur l'apparition dans un certain nombre de pays d'une nouvelle variante du coronavirus et dans le but de protéger" la population, selon la même source. L'interdiction ne s'applique pas aux avions cargo, navires et camions de transport des marchandises. Oman, petite monarchie arabe du Golfe, a annoncé avoir recensé plus de 127.000 cas de contamination dont près de 1.500 décès. Dimanche, l'Arabie saoudite, chef de file des monarchies arabes du Golfe, a suspendu les vols internationaux et l'accès par les passages terrestres et par ses ports à son territoire pour au moins une semaine, après l'annonce de l'apparition d'une nouvelle variante du coronavirus au Royaume-Uni. Après avoir suspendu, dans un premier temps, les vols en provenance du Royaume-Uni, le Koweït a annoncé la fermeture à partir de lundi de toutes ses frontières pendant dix jours. Près de 150.000 cas ont été recensés au Koweït, dont plus de 900 morts. (Belga)