Le Miami Heat, franchise de NBA, championnat nord-américain de basket, va avoir recours à des chiens renifleurs lors du retour du public dans son stade. Cette présence canine doit permettre de détecter le coronavirus chez les spectateurs de l'AmericanAirlines Arena.Ces chiens ont déjà eu l'occasion de s'entraîner à l'occasion de récents matches de la franchise floridienne lors desquels une poignée de privilégiés étaient présents dans les gradins, pour la plupart familles et amis des joueurs. "Ces chiens n'ont rien de neuf", a déclaré à Associated Press Matthew Jafarian, vice-président de la stratégie commerciale du Heat. "On les voit dans certains aéroports et ils sont utilisés dans des missions critiques de la police et de l'armée. Nous y avons aussi recours pour détecter des explosifs." Selon une étude allemande, cette méthode présente 94 pour cent de réussite. Pratiquement, les fans se rendront dans une zone réservée à cet effet et se feront renifler par un chien. Si le chien continue sa route, le fan pourra intégrer le stade. Si le chien venait à s'assoir, c'est signe qu'il a détecté le coronavirus et la personne n'aura pas le droit d'entrer. A noter que les spectateurs allergiques ou apeurés par les chiens auront une autre option en effectuant un rapide test avec un résultat en moins de 45 minutes. Jeudi, le Heat devrait accueillir des fans pour la première fois de la saison, comme l'a déjà fait Utah, Memphis, Houston, Dallas, Atlanta et Cleveland. Contre les Los Angeles Clippers, seules 2.000 places seront disponibles, soit moins de 10% de la capacité d'accueil de l'enceinte. Miami restait sur 451 matches sold out consécutifs, la 6e plus longue série de l'histoire en NBA. (Belga)