"Tous les Australiens à bord de notre vol hors de Wuhan sont arrivés à bon port", a communiqué mardi matin le Premier ministre australien au sujet de l'évacuation d'une partie de ses ressortissants demeurant dans la ville chinoise, berceau de l'épidémie du nouveau coronavirus. Ces 241 Australiens sont placés en quarantaine durant deux semaines sur l'île Christmas dans l'océan Indien, à l'ouest de Perth.Le Premier ministre Scott Morrison a indiqué sur Twitter que tous les passagers avaient été "transférés" vers cette île - choisie en raison de la présence d'un ancien centre de détention pour demandeurs d'asile, fermé en 2018 - et qu'ils y sont pris en charge. Une femme enceinte et son compagnon ont toutefois été isolés dans la ville de Perth et n'ont pas été placés sur l'île. Le conservateur a remercié le gouvernement chinois pour son approche "coopérative" dans l'organisation de cette opération d'évacuation. Il a évoqué la possibilité d'un second vol pour rapatrier d'autres Australiens, éventuellement en collaboration avec la Nouvelle-Zélande qui affrète aussi un avion à cet effet. Les autorités australiennes recommandent à leurs ressortissants de ne pas voyager vers la Chine, en raison de la "menace croissante" posée par le nouveau virus, et à ceux qui en reviennent de s'isoler 14 jours durant. Canberra interdit en outre l'accès à son territoire aux étrangers ayant voyagé ou transité en Chine continentale dans les deux semaines précédentes. La Belgique a pour sa part rappatrié 12 Belges depuis la ville de Wuhan, placée en lock down depuis le début de l'épidémie, ils sont en quarantaine à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Le nombre de personnes contaminées en Chine a dépassé 20.400 dans le pays, après l'apparition de 3.235 nouveaux cas confirmés, ont annoncé mardi les autorités sanitaires chinoises. (Belga)