Au moins 33 personnes ont été appréhendées mardi soir à Rotterdam pour diverses violations des mesures sanitaires imposées par les autorités pour enrayer l'épidémie de coronavirus. Certains d'entre eux ont commis des actes de vandalisme, mais il n'y a pas eu de troubles majeurs, selon un porte-parole de la police.D'après ce dernier, il y a eu des troubles dans certains endroits, mais pas comparables aux émeutes et aux pillages de lundi soir. Selon lui, il y a eu "un jeu du chat et de la souris" entre les jeunes et la police. Avant même le début du couvre-feu, la police a signalé que dix-sept personnes avaient été arrêtées au sud de Rotterdam et dans le centre ville pour des délits tels que le rassemblement et l'impossibilité de présenter une preuve d'identité. La police était également présente en grand nombre sur la Beijerlandselaan à Rotterdam, où des gens s'étaient livrés à des émeutes et avaient causé des destructions lundi. Après 21 heures, la rue a été balayée par l'unité mobile. Il n'y a pas eu d'escarmouches. Cependant, au moins une arrestation a été effectuée pour non-respect du couvre-feu. (Belga)