Plus de 8.500 personnes ont soutenu 82 cafés bruxellois récoltant plus de 683.000 euros, lors de la campagne de financement participatif afin d'aider le secteur, opération baptisée "Zuur", en référence au goût amer des confinements pour l'horeca.Les organisateurs ont signalé par communiqué dimanche soir la fin de l'opération qui a duré trois mois. "Les Bruxellois aiment leurs cafés, voilà qui est clair", constate l'asbl Growfunding, appuyée entre autres par la Région de Bruxelles-Capitale, après que près de 700.000 euros ont été récoltés. L'objectif du financement participatif était "d'aider les cafés à traverser cette période difficile". En échange de leur contribution, les participants reçoivent une bière ou une limonade au nom de l'opération. La bière en cours de brassage, est décrite comme un "mélange unique de Lambik de "Cantillon" et d'une bière blonde de "En Stoemelings". La limonade, de "Simone a Soif", est également en préparation. Les participants pourront récupérer cette contrepartie dans les cafés qu'ils ont soutenus lors d'une soirée Zuur, dont le calendrier doit encore être précisé quand les établissements pourront à nouveau ouvrir leurs portes. "L'opération Zuur était parfaitement complémentaire à l'ensemble des mesures de soutien pour les cafés et a permis de soutenir de nombreux fournisseurs bruxellois, via les contreparties", a commenté Barbara Trachte, Secrétaire d'État à la Transition économique. En effet, diverses contreparties au choix étaient offertes par 128 autres organisations bruxelloises, financées par la région de Bruxelles-Capitale. De cette manière, 200.000 euros supplémentaires ont été injectés dans l'économie locale et sociale de la capitale, relève le communiqué de Growfunding. (Belga)