Les syndicats, dont le préavis de grève est toujours en suspens, se sont dits satisfaits jeudi soir de la concertation avec les autorités sur le calendrier de vaccination contre le coronavirus du personnel pénitentiaire et des détenus. "Les premières doses seront injectées en mai et les deuxièmes en juin sur base volontaire", a affirmé le secrétaire fédéral de la CGSP Prisons Grégory Wallez.Lors d'une réunion de concertation la semaine dernière, les syndicats avaient demandé qu'un timing précis des premières vaccinations leur soit communiqué. "Nous sommes très satisfaits. La médecine du travail nous a proposé un calendrier très concret", a ajouté M. Wallez. Le préavis de grève déposé mi-avril afin de réclamer une vaccination prioritaire reste cependant en suspens. "Nous attendons de voir si le calendrier est respecté", a-t-il encore précisé. Des centres de vaccination seront mis en place dans 10 prisons différentes: cinq en Flandre (Bruges, Gand, Hasselt, Louvain et Merksplas) et cinq en Wallonie (Lantin, Andenne, Ittre, Marche-en-Famenne et Leuze-en-Hainaut). (Belga)