Les hôpitaux d'urgence répartis dans toute l'Angleterre ont été rouverts pour faire face au nombre croissant de patients atteints du Sars-CoV-2. À Londres en particulier, le secteur des soins de santé est sous pression.Au Royaume-Uni, au moins 50.000 nouvelles infections au coronavirus par jour ont été enregistrées au cours des quatre derniers jours. Ce chiffre est en partie dû à la nouvelle variante du virus, qui est beaucoup plus contagieuse. Le personnel de santé avertit qu'il est presque impossible de faire face à l'épidémie, surtout maintenant que de nombreux collègues sont malades ou en quarantaine. Il y a une pénurie de lits d'hôpitaux, ce qui a obligé les infirmières à traiter les patients dans les ambulances. Dans un courriel adressé au personnel du Royal London Hospital, il a déjà été dit que l'hôpital travaille en "mode catastrophe médicale". Un porte-parole du service de santé britannique NHS déclare que des préparatifs sont en cours pour rouvrir l'hôpital d'urgence Nightingale à Londres. Du personnel de santé y travaillera, soutenu par l'armée et des volontaires si nécessaire. Le syndicat des infirmières se demande s'il y a suffisamment de personnel disponible pour travailler à l'hôpital, rapporte la BBC. Les hôpitaux d'urgence ont été construits en mars et avril avec l'aide de l'armée. Cela a permis de soulager la pression sur les hôpitaux lors de la première vague. (Belga)