Toutes les écoles flamandes devront passer en "code orange" au plus tard d'ici les vacances d'automne. Les scénarios sont affinés au nord du pays pour que les élèves puissent continuer à aller à l'école en dépit de la recrudescence de l'épidémie de Covid-19 en Belgique, a fait savoir le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA) lundi soir après une réunion avec les représentants de l'enseignement et les syndicats."L'enseignement physique à temps plein reste la règle pour tous les élèves de l'enseignement primaire et secondaire. Les écoles ont la possibilité toutefois de prévoir un enseignement à distance si nécessaire pour les 2e et 3e cycles, à condition que tous les élèves puissent s'y joindre effectivement", a communiqué M. Weyts. Selon un scénario préliminaire, il était question qu'à partir de la 3e année secondaire, les élèves basculent en "code orange" avec un enseignement physique à mi-temps seulement. Ce système est en définitive considéré comme néfaste, car les écoliers les plus vulnérables deviennent de la sorte victimes de la fermeture des écoles, avait déjà fait part le ministre flamand lundi. En outre, il a cité des chiffres qui démontrent que le virus est mieux sous contrôle dans l'enceinte des établissements scolaires qu'en dehors. Tous les élèves peuvent donc continuer à aller à l'école en Flandre, mais une série de mesures supplémentaires doivent être respectées, notamment en matière d'éducation physique. En outre le port du masque obligatoire est étendu. Les masques buccaux seront également portés lors de la récréation, sauf si la distance d'un mètre et demi est respectée. (Belga)