L'administration Trump et la Banque centrale américaine ont redoublé d'efforts mardi pour éviter que la première économie du monde ne soit emportée par la pandémie de coronavirus, en annonçant des aides massives pour apporter un secours financier immédiat aux entreprises et aux ménages les plus touchés.Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin travaille avec le Sénat et la Chambre des représentants sur un programme d'aide "audacieux et très important", a annoncé Donald Trump lors d'une conférence de presse. Après avoir tardé à réagir, l'hôte de la Maison Blanche s'est vanté de l'ampleur inédite de ce plan: "Je ne crois pas avoir vu quelque chose de similaire auparavant". Steven Mnuchin n'a pas révélé le montant de ce plan d'aide, alors que la presse américaine a évoqué quelque 850 milliards de dollars. Mais il a dévoilé quelques mesures concrètes. "Nous envisageons d'envoyer immédiatement des chèques aux Américains", a-t-il déclaré. "C'est-à-dire dans les deux prochaines semaines." Une mesure déjà prise par l'administration Bush lors de la crise de 2008. M. Mnuchin a souligné l'importance d'injecter sans délai des liquidités pour aider non seulement les ménages, mais aussi les petites entreprises les plus fragilisées par la crise. "Nous avons également la possibilité de garantir des prêts à des industries essentielles, telles que le transport aérien et l'hôtellerie", a expliqué le ministre. (Belga)