La situation économique chez Swissport à Brussels Airport s'est détérioré ce week-end. Le nouvel accord entre le gouvernement et les banques au sujet d'un régime de garantie pour les crédits et entreprises offre toutefois une bouffée d'oxygène au fournisseur de services aéroportuaires, assure Fouad Bougrine du syndicat libéral ACLVB dimanche."En raison de l'annulation d'une grande partie des vols, la situation de Swissport s'est encore dégradée", assure M. Bougrine. "Il y a toujours une incertitude, mais le chômage technique de 1.400 employés à Zaventem et Liège semble inévitable". Dans les allées de l'aéroport national, l'inquiétude demeure que la faillite de Swissport soit confirmée dans les prochains mois. "Quelque chose a toutefois changé après l'accord entre le gouvernement et les banques. La question est dans quelle mesure cela offrira un ballon d'oxygène à Swissport", poursuit Bougrine. La situation chez le concurrent Aviapartner, qui compte 1.177 employés, est moins grave. Le chômage temporaire concerne surtout les personnes employées dans les services aux passagers, mais le cargo n'est pas encore atteints. (Belga)