Le comité de concertation se réunira vendredi après-midi pour évaluer les mesures sanitaires prises jusqu'au 13 décembre pour endiguer la deuxième vague de Covid-19 et organiser la fin de l'année. Des assouplissements sont attendus pour les commerces non essentiels ainsi que la mise au point d'un "instrument de navigation" à plus long terme. Des voix s'élèvent aussi afin de desserrer un peu l'étau pour les fêtes de Noël.Tenant d'une ligne stricte avec le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, le Premier ministre, Alexander De Croo, a répété son message de prudence jeudi après-midi à la Chambre. "Soyons clairs, il y aura encore un long chemin à parcourir. Si demain, nous prenons des décisions erronées, nous en payerons les conséquences après-demain. Des personnes mourront alors qu'elles auraient pu rester en vie", a-t-il déclaré avant de parler de "fêtes de Noël à petite échelle". Dans un courrier cité par la RTBF, Paul Pardon, président du Risk Management Group (RMG), l'un des organes qui suit la crise, a mis en garde les autorités contre "un assouplissement prématuré des mesures restrictives". "Les chiffres restent élevés", fait-il remarquer. Et d'ajouter: "la situation des les hôpitaux reste précaire". Une possibilité d'ouverture des commerces sur rendez-vous est évoquée même si sa mise en œuvre s'avérera sans doute moins évidente qu'il n'y paraît. Qu'en sera-t-il des professions de contact (coiffure, salons de beauté, etc.)? Rien ne semblait clair jeudi en début de soirée. Quid des fêtes de fin d'année? Dans les rangs politiques francophones, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, plaide depuis plusieurs jours pour un assouplissement mais, jusqu'à présent, le Premier ministre n'a pas fait de pas dans cette direction. Jeudi soir, le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), a en revanche fait savoir qu'il envisageait un assouplissement du couvre-feu la nuit du réveillon de Noël et un élargissement de la bulle sociale à 2, 3 voire 4 personnes pour l'occasion. La question se posera aussi de savoir si cette réunion du comité de concertation sera la dernière avant la fin de l'année, et dès lors si un phasage sera mis en place. Le comité de concertation associe le gouvernement fédéral, les Communautés et les Régions. Jeudi soir, un comité ministériel restreint fédéral était prévu pour préparer la réunion. Les différentes entités du pays et leurs diverses sensibilités politiques devront s'accorder sur un ensemble de mesures, en sachant que des règles différentes s'appliquent déjà de l'une à l'autre pour ce qui est des couvres-feux et du port du masque. (Belga)