Un organe centralisateur verra le jour sur le territoire de la Wallonie picarde, ont indiqué vendredi les instances provinciales du Hainaut. L'objectif de cet outil est de renforcer le soutien aux maisons de repos confrontées à la crise sanitaire.Les instances du Hainaut ont annoncé vendredi, en marge de la conférence des bourgmestres de la province, la création, sous l'impulsion de Jean-Luc Crucke, de Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai, et du commandant de la zone de secours WAPI, d'un organe centralisateur sur le territoire de la Wallonie picarde. L'objectif de la structure est, notamment, de renforcer le soutien aux maisons de repos. Le travail, "au plus près des réalités de terrain", portera également sur d'autres axes comme l'adhésion de la population, la communication et le renforcement de soutien humain là où cela est nécessaire. Les instances provinciales ont, par ailleurs, communiqué quelques constats chiffrés actuels relatifs à la crise sanitaire au niveau du Hainaut. Au début novembre, presque toutes les communes du Hainaut connaissaient une incidence d'au moins 2.000 cas pour 100.000 habitants sur une période de 14 jours. Depuis quelques jours, toutefois, l'incidence, qui reste néanmoins élevée, est redescendue dans une dizaine de communes sous la barre des 2%. Le maximum de 1.408 hospitalisés pour Covid-19 atteint le 4/11 est de 84 % plus élevé que les 764 hospitalisés observés le 11/4 au plus fort de la première vague de la crise. Depuis une semaine, les hospitalisations en unité de soins intensifs sont saturées (105%) en Hainaut. Les autorités de la province ont encore indiqué que 59 militaires oeuvrent actuellement au quotidien en soutien aux hôpitaux et aux maisons de repos sur le territoire du Hainaut. (Belga)