Les Îles Salomon ont annoncé samedi avoir perdu leur bataille visant à rester hors de portée du coronavirus, ce qui ne laisse que neuf petits pays et territoires isolés n'ayant jamais enregistré le moindre cas.Le Premier ministre Manasseh Sogavare a déclaré dans une allocution télévisée à la nation qu'un étudiant, récemment arrivé des Philippines dans un vol de rapatriement transportant 96 passagers, avait été testé positif. "Cela me fait mal de dire que nous avons perdu notre statut de pays sans Covid-19 malgré notre effort collectif pour empêcher la pandémie d'accéder à notre pays", a déclaré M. Sogavare samedi. Il a incité les 600.000 habitants de l'archipel à rester calmes et a expliqué que le traçage des cas contacts avait été activé, ainsi que d'autres mesures visant à prévenir la propagation du virus, et qu'un confinement n'était pas nécessaire. L'étudiant, qui avait été testé négatif trois fois aux Philippines avant de prendre son vol, a été testé positif lors d'un test de routine à son arrivée à la capitale Honiara et est désormais à l'isolement. Dix-huit autres étudiants, testés positifs, sont restés en quarantaine à Manille. Depuis la fermeture des frontières des Îles Salomon en mars, plus de 400 étudiants sont restés bloqués aux Philippines, un pays durement touché par le virus. Sous la pression des parents, les autorités des Îles Salomon ont organisé leur rapatriement par trois vols, le premier étant arrivé mardi. Malgré ce premier test positif, M. Sogavare a expliqué que le gouvernement continuerait à ramener les derniers étudiants chez eux. Seuls de petites nations insulaires et certains territoires n'ont pas encore été touchés par le virus : Kiribati, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, Palau, les Samoa, les Tonga, Tuvalu et le Vanuatu. (Belga)