Un troisième décret de crise qui vise à soutenir les secteurs du tourisme, de la culture, de l'horeca ou encore les entreprises pour faire face aux conséquences négatives du coronavirus a été adopté lundi par le Parlement germanophone. La dotation aux communes est ainsi augmentée de 2,1 millions d'euros et avec ce texte, les familles aux plus bas revenus se voient aussi octroyer une aide de 235 euros.Pour débuter, Oliver Paasch, le ministre-président est revenu, chronologiquement sur cette crise sanitaire mondiale et ses conséquences. Il a aussi détaillé les différentes mesures prises par la Communauté germanophone pour soutenir les citoyens ou les entreprises en difficultés. Des mesures, il en a notamment été question par la suite avec le vote d'un troisième décret de crise qui vise à soutenir les secteurs du tourisme, de la culture, de l'horeca ou encore les entreprises. La dotation aux communes est ainsi augmentée de 2,1 millions d'euros. Avec ce texte, les familles aux plus bas revenus se voient aussi octroyer une aide de 235 euros. Outre le troisième décret de crise, il a notamment été question du traçage téléphonique des personnes qui ont été en contact avec un patient infecté par le coronavirus. Les centres de traçage téléphoniques ainsi que la gestion et la protection des données à caractère personnel ont fait l'objet d'un débat et d'un décret, adopté majorité contre opposition. Les élus germanophones ont également décidé ce lundi de la constitution d'une commission parlementaire spéciale chargée d'enquêter sur les conséquences du coronavirus et des mesures prises en Communauté germanophone. (Belga)