Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune a estimé mercredi que les Européens n'avaient pas été "assez bons" sur l'investissement pour le développement de vaccins anti-Covid."Il y a un point sur lequel on n'a pas été assez bons, pas assez forts, pas assez rapides, c'est l'investissement dans le développement du vaccin", a-t-il déclaré sur la chaîne française LCP. "Il y a un décrochage européen qui ne date pas d'hier, qui est un décrochage de plusieurs années, de plusieurs décennies, c'est notre recul dans l'industrie pharmaceutique", a-t-il ajouté. "Nous avons sans doute, il faut le dire (..) sous-investi dans les capacités d'investissement, de recherche", a poursuivi Clément Beaune. "Nous n'avons pas comme les Etats-Unis une agence européenne (avec) des moyens financiers importants en matière de recherche médicale et qui aurait été capable de financer massivement les laboratoires dans la dernière phase de recherche pour accélérer le développement du vaccin", a-t-il souligné. La Commission européenne, qui a négocié les précommandes au nom des Vingt-Sept, est visée par un feu nourri de critiques à la suite d'importants retards de livraison des trois premiers vaccins autorisés dans l'UE, en raison de difficultés liées aux sites de production en Europe. La présidente de la Commission Ursula von der Leyen a convenu mercredi que l'UE avait été "trop optimiste" sur les livraisons et qu'elle devait muscler la production de masse pour mieux préparer les Vingt-Sept à la propagation des nouveaux variants. (Belga)