Le comité consultatif de l'Agence américaine des médicaments (FDA) sur les vaccins a voté jeudi à l'issue d'une journée d'auditions pour recommander à l'agence d'autoriser aux Etats-Unis le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19.La recommandation a été adoptée à la majorité de 17 voix du groupe d'experts, contre trois votes contre et une abstention. Cet avis est non contraignant, et le feu vert à la mise sur le marché n'a pas encore été donné. La FDA tranchera dans les prochains jours. Mais l'issue ne fait plus de doute et le vaccin devrait commencer à être administré aux Etats-Unis au début de la semaine prochaine dans les hôpitaux et maisons de retraite, a dit mercredi le ministre américain de la Santé. Le vaccin a été jugé sûr, sans effet indésirable grave, et efficace à 95% après deux doses pour prévenir le Covid-19, la maladie causée par le coronavirus. La première dose semble commencer à protéger au bout d'une dizaine de jours, mais moins bien qu'avec le rappel trois semaines plus tard. "Les réponses immunitaires suscitées par l'ARNm (ARN messager) sont similaires à celles d'une infection naturelle. Mais bien sûr, le vaccin ARNm est non infectieux et ne peut pas causer la maladie", a résumé Kathrin Jansen, cheffe des vaccins chez Pfizer, pendant une séance de questions-réponses avec le comité. Les experts ont débattu longuement du risque d'allergie, après deux cas de réactions sévères au Royaume-Uni. Aux Etats-Unis, un avertissement accompagnera le vaccin, a annoncé Marion Gruber de la FDA: il sera déconseillé aux personnes ayant une allergie connue à l'un de ses ingrédients. Mais Paul Offit, membre du comité, a souligné le besoin de rassurer les dizaines de millions de gens allergiques aux oeufs ou aux cacahuètes. (Belga)