Aucune indication d'intention malveillante n'a été trouvée lors de l'autopsie du corps de la femme de 59 ans retrouvée vendredi à Lede, près d'Alost, après une fête illégale de Nouvel An. "D'après les premières constatations, il n'y a aucun élément suspect indiquant l'intervention d'un tiers", rapporte ainsi le parquet de Flandre orientale.Le corps avait été retrouvé vers 4 heures du matin dans un immeuble d'appartements à Oordegem, dans la banlieue de Lede. Les participants y avaient organisé une fête du Nouvel An en violation des règles de lutte contre le coronavirus. La victime est une femme de 59 ans mais la cause du décès n'est pas encore connue. Le laboratoire s'était rendu sur les lieux et un médecin légiste avait été chargé d'examiner le corps. (Belga)