L'héritier de Samsung Lee Jae-yong a été condamné lundi à Séoul à deux ans et demi de prison dans un retentissant scandale de corruption, rapporte l'agence Yonhap, une décision qui prive le géant sud-coréen de son principal décideur.Officiellement vice-président de Samsung Electronics, premier fabricant au monde de smartphones et de puces mémoire, mais dans les faits patron du conglomérat, M. Lee a été reconnu coupable de corruption et de détournements de fonds, et immédiatement emmené en détention, selon Yonhap. (Belga)