Le président américain Joe Biden a exhorté jeudi les généraux birmans, qui ont renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, à "renoncer au pouvoir" sans conditions."L'armée birmane doit renoncer au pouvoir dont elle s'est emparée, libérer les défenseurs et militants qu'elle a arrêtés, lever les restrictions sur les communications et s'abstenir de toute violence", a déclaré M. Biden, quelques heures après que la Maison Blanche a annoncé envisager des "sanctions ciblées" contre les militaires auteurs du coup d'Etat. "Ceci ne peut être mis en doute: dans une démocratie, la force ne peut être utilisée contre la volonté du peuple", a ajouté le président américain. Les généraux birmans ont ordonné jeudi aux fournisseurs internet de bloquer l'accès à Facebook, outil essentiel de communication en Birmanie, trois jours après leur coup d'Etat. (Belga)