La Birmanie a subi une "coupure presque totale d'internet pour la troisième nuit consécutive", la plongeant dans un blackout de l'information dans un contexte de soulèvement populaire contre le coup d'état des généraux birmans, a annoncé mercredi matin (heure locale) une organisation qui surveille les coupures d'internet dans le monde.Au cours des deux nuits précédentes, l'internet a été coupé de 01H00 (18H30 GMT) à 09H00 et, mercredi, il en a été de même. "Confirmé : #Myanmar (La Birmanie) est en pleine coupure presque totale d'internet pour la troisième nuit" consécutive, a déclaré l'ONG spécialisée NetBlocks, qui a son siège à Londres. Les connexions internet n'ont représenté que 19% de leur niveau en temps normal. Ces coupures ont entraîné un blocus de l'information et les ONG se sont déployées sur le territoire birman pour surveiller les arrestations arbitraires de protestataires. Plus de 420 personnes ont été arrêtées depuis le coup d'Etat du 1er février, selon l'Association d'assistance aux prisonniers politiques. (Belga)