Jelle Geens est monté pour la deuxième fois de l'année sur le podium d'une étape de Coupe du monde de triathlon, samedi à Valence, en Espagne. Après le bronze à Karlovy Vary (Tch), mi-septembre, le Limbourgeois de 27 ans a terminé à la 3e place de l'épreuve de clôture de la saison derrière deux véritables légendes du triple effort de courte distance. Le Français Vincent Luis, double champion du monde en titre, s'y est en effet imposé au terme de ce format sprint (750 m natation, 20 km vélo et 5 km à pied), devant le double champion olympique britannique Alistair Brownlee. En deux mois de temps, Vincent Luis a ainsi aligné 4 succès de rang après le Mondial d'Hambourg et les étape de Coupe du monde de Karlovy Vary et Arzachena (Ita). Le natif de Vesoul s'est échappé à vélo en compagnie de son compatriote Pierre Le Corre et d'Alistair Brownlee. Jelle Geens, sorti de l'eau à 20 secondes de la tête de course, s'est inséré dans un peloton d'une quinzaine de triathlètes derrière les trois leaders à vélo. Meilleur coureur à pied de l'ensemble du plateau (14:27 pour les 5 km), le membre des Belgian Hammers est revenu à mi-parcours de la dernière discipline sur Le Corre, mais est resté à une dizaine de secondes de Luis et Brownlee qui se sont disputé la victoire au sprint. Au final, le champion français a bouclé l'épreuve en 50:22, trois secondes devant l'Anglais (50:25). Geens a complété le podium 11 secondes plus tard (50:33), devant Le Corre (50:37) et l'Espagnol Antonio Serrat (50:45). "J'ai vu après la natation que l'écart n'était pas trop important avec les trois leaders, mais j'ai décidé de rester calme au sein du petit peloton cycliste qui s'est formé avec les Norvégiens", a réagi le Belge, 4e du Mondial d'Hambourg début septembre. "A pied, après avoir repris Le Corre, j'avais la motivation pour tenter de revenir sur la tête, mais j'ai compris que ce serait compliqué et j'ai préféré sécuriser mon podium. Je termine cette saison très spéciale avec un bon sentiment. J'ai souvent été très proche du podium ou même dessus à deux reprises. Je suis vraiment impatient d'aborder la prochaine saison", a encore expliqué Geens, qui termine l'année à la 13e place mondiale du classement ITU. Il était le seul engagé belge après le forfait de Marten Van Riel, qui se remet d'une blessure et préférait ne pas s'aligner en n'étant pas à 100% de ses possibilités. Chez les dames, la championne d'Europe en titre Beth Potter, ancienne athlète de 10.000 m pour la Grande-Bretagne aux JO, a mis à profit ses qualités de coureuse à pied pour s'imposer en 56:35, devant la championne olympique de Londres et vice-championne de Rio, la Suissesse Nicola Spirig (56:38), 38 ans, et l'Allemande Lisa Tertsch (56:39). Aucune Belge ne participait à cette épreuve, la dernière de la saison internationale en raison de la récente annulation de la manche de Coupe d'Europe à Quarteira au Portugal. (Belga)