L'opposition vénézuélienne boycotte les élections législatives de décembre. Au moins 27 partis politiques qui s'opposent au régime du président Nicolás Maduro l'ont annoncé dimanche dans une déclaration commune publiée entre autres sur le site Noticiero Digital.Parmi les signataires qui se revendiquent démocratiques figurent Acción Democrática, Un Nuevo Tiempo et Voluntad Popular, le parti du président par intérim auto-déclaré Juan Guaidó. Ils accudent le président Maduro de concentrer tout le pouvoir dans ses mains, rendant l'organisation d'élections libres impossible. Les signataires refusent donc de participer au scrutin n'y voyant aucun sens. Les élections législatives du 6 décembre visent à renouveler le Parlement, seul pouvoir contrôlé par l'opposition, et que les grands partis anti-Maduro ont donc décidé de boycotter. Ils avaient déjà précédement dénoncer une "farce" électorale. L'Assemblée nationale est actuellement présidée par Juan Guaido, qui considère comme illégitime la présence au pouvoir de Nicolas Maduro et s'est proclamé en janvier 2019 président par intérim du Venezuela. Il est reconnu comme tel par plus d'une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis, qui appellent ouvertement au renversement de Nicolas Maduro et appliquent diverses sanctions économiques contre Caracas. Nicolas Maduro est lui soutenu par la Russie, la Chine, l'Iran et Cuba. (Belga)