Une étape vers un nouvel accord de majorité à Verviers regroupant le PS, le MR, Nouveau Verviers, le cdH et Bernard Piron a été franchie mardi soir puisque le cadre du futur collège est définitivement fixé, a appris Belga à bonne source mardi soir. Jean-François Istasse (PS) deviendra bien bourgmestre et Hasan Aydin (PS) sera maintenu comme président de CPAS. Le cartel a par contre obtenu une scission du cinquième échevinat PS sur les neuf mandats à attribuer. Les socialistes l'occuperont jusqu'en 2022 avant de le céder au cartel pour les deux dernières années.Cette pierre d'achoppement empoisonnait les discussions entre les différents partis depuis une dizaine de jours alors que les quatre partis avaient conclu un pré-accord de majorité, obligeant l'intervention de Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin de déminer la situation. Les négociations ne sont pas pour autant terminées puisque les différents partenaires de cette large majorité, forte de 25 élus (10 PS-15 Cartel) sur 37, vont désormais s'atteler à discuter du fond à savoir le projet de Ville pour les quatre prochaines années. A l'heure actuelle, et après près de deux mois de crise politique, aucun accord global n'a encore été signé mais cette étape importante doit mener à la concrétisation d'une nouvelle déclaration de politique communale et la signature de la motion mixte qui permettra à Jean-François Istasse de siéger comme bourgmestre. Cet accord doit intervenir dans les dix jours si la nouvelle majorité veut être installée le 14 septembre, date du prochain conseil communal. Une majorité qu'intégreraient les Humanistes au terme d'une saga de deux mois durant laquelle le PS s'est entre-déchiré, voyant certains de ses élus démissionner et sa bourgmestre, Muriel Targnion, exclue. Quant à Alexandre Loffet, échevin des finances, il devrait être fixé sur son sort mercredi après avoir été auditionné mardi par le comité de vigilance. (Belga)