Au terme d'une réunion de négociation qui s'est déroulée ce samedi après-midi, un accord politique a été trouvé à Verviers, apprend-on auprès de certains élus, confirmant une information parue sur les sites internet de l'Avenir et de La Meuse.Le parti socialiste et le cartel composé du MR, de Nouveau Verviers et du cdH se mis d'accord pour désigner Malik Ben Achour (PS) comme nouveau bourgmestre. Si la répartition des compétences sera plus ou moins similaire, il semble toutefois que l'on se dirige vers un collège communal composé non plus de neuf échevins, comme c'est le cas dans l'actuel pacte de majorité en vigueur, mais de huit. Le parti Ecolo a, lui, quitté la table des négociations durant la semaine. "Une solution politique existe désormais, même si elle doit encore être implémentée par les instances des partis mais elle est tangible", a ainsi commenté l'actuel député Malik Ben Achour dans La Meuse. Cet accord, qui comprend la répartition des compétences et des sièges, doit en effet encore passer devant les instances respectives des quatre formations politiques avant d'être validé. Elles devraient se réunir prochainement. Les différents négociateurs réservent pour le moment la teneur exacte de ce consensus à leurs élus. Il faudra ensuite qu'il soit accepté par le conseil communal, où les dissensions sont nombreuses, surtout entre élus socialistes. Ce dernier se réunira probablement lors d'une séance extraordinaire. (Belga)