Le constructeur automobile allemand Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, a révélé, vendredi, vouloir vendre son principal site de production de voitures Smart, situé à Hambach, dans le nord-est de la France. L'entreprise explique ce choix par la crise causée par l'épidémie de Sars-CoV-2.Ce sont les conséquences économiques de la pandémie de coronavirus qui ont motivé cette décision, bien que les mesures de réduction des coûts et le passage à la mobilité électrique aient également joué un rôle, a reconnu le président du conseil d'administration de Daimler, Ola Kaellenius. Quelque 1.600 personnes sont employées à Hambach, qui est surnommée "Smartville" en raison de l'usine qu'elle accueille sur son territoire. La prochaine génération des modèles Smart sera produite en Chine sous l'égide d'une coentreprise avec l'entreprise chinoise Geely, qui est un actionnaire majoritaire de Daimler. Le fabricant allemand a, au cours du premier trimestre 2020, engrangé un bénéfice d'à peine 94 millions d'euros, soit une chute vertigineuse en comparaison avec les 2,1 milliards d'euros à la même période l'an dernier. Les recettes ont, elles, légèrement diminué, avec une baisse de 6% à 37,2 milliards d'euros. Daimler n'a pu vendre que 644.300 véhicules dans le premier trimestre, une diminution de 17%. (Belga)