Le Français Mathieu Serradori et son copilote liégeois Fabian Lurquin (Century) ont connu mardi un problème de direction assistée qui leur a fait perdre près d'une demi-heure lors de la 9e étape du Dakar. Le duo, vainqueur de l'étape la veille, désormais 8e, recule d'une place au classement général. Mathieu Serradori et Fabian Lurquin ont terminé 22e de la 9e étape mardi en Arabie Saoudite à 28 minutes et 9 secondes du Français Stéphane Peterhansel, vainqueur du jour. "Après dix kilomètres, la direction assistée a lâché. A ce moment là, il restait 400 kilomètres. En plus, les 130 premiers kilomètres de l'étape étaient très sinueuses et ce n'est qu'après que l'on a pu rattraper d'autres concurrents", a expliqué Fabian Lurquin. "Sans direction assistée, c'est très difficile pour Mathieu de piloter, il souffre beaucoup des mains et des bras. On a fait au mieux, mais on perd pas mal de temps". Mercredi, la dixième des douze étapes de ce 42e Dakar, le premier disputé en Arabie saoudite, reliera Haradh à Shubaytah sur la distance marathon de 534 kilomètres, notamment à travers "l'Empty quarter", la plus grande mer de sable au monde. Seule l'assistance entre concurrents sera autorisée à l'arrivée de cette journée où l'endurance sera le maître-mot. (Belga)