Les sauveteurs en mer ont effectué beaucoup plus d'interventions l'été passé qu'un an plus tôt, indique vendredi l'intercommunale des services de sauvetage de la Côte belge (IKWV). En particulier, le nombre de surfeurs et de kite-surfeurs nécessitant une intervention a fortement augmenté. Cela est dû aux conditions météorologiques, selon l'IKWV. Les sauveteurs en mer de la Côte belge ont eu un été particulièrement dense, sans doute l'un des plus chargés de ces dernières années. En raison de la crise liée au coronavirus, de nombreuses personnes sont parties à la Côte cet été au lieu d'aller à l'étranger et cela s'est fait ressentir dans les chiffres d'interventions. L'été dernier, le nombre d'interventions s'est élevé à 594, contre 497 l'année dernière. Parmi elles, 149 concernaient des nageurs, 74 étaient relatives à des personnes sur des canots pneumatiques ou des matelas gonflables et 371 concernaient des amateurs de sports nautiques. Les chiffres concernant les surfeurs et les kite-surfeurs en particulier ont fortement augmenté. Le nombre d'interventions pour les kite-surfeurs est passé de 187 l'année dernière à 249 en 2020. Le nombre d'interventions pour les surfeurs a également augmenté, passant de 25 à 62. (Belga)