La crise sanitaire génère une importante augmentation du nombre de tapages nocturnes sur le campus de Louvain-la-Neuve, a indiqué jeudi un commissaire de la zone de police locale, précisant que divers relevés en la matière sont en cours d'élaboration. Durant ces dernières vingt-quatre heures, les policiers ont été appelés à intervenir 19 fois dans le cadre de tapages nocturnes dans la cité estudiantine. "Le phénomène est en augmentation depuis que des mesures de fermeture anticipée sont imposées au secteur de l'horeca, les étudiants organisant dès lors davantage de réunions festives dans les communautaires", explique le commissaire Yves Lagrange, ajoutant qu'un pic de 35 interventions similaires a récemment été constaté au cours d'une seule nuit. Afin d'affiner la gestion de ce phénomène, une étude vient d'être lancée au niveau de la zone de police. "Lorsque le tapage est avéré, soit dans quelque vingt-cinq pour cent de nos interventions, une sanction administrative de 350 euros peut être réclamée", conclut l'officier ottintois. (Belga)