Le gouvernement vénézuélien a dénoncé mercredi le rapport "truffé de contrevérités" publié par une mission de l'ONU dans lequel les enquêteurs disent avoir de "bonnes raisons de penser" que le président Nicolas Maduro et des ministres sont impliqués dans de "possibles crimes contre l'humanité".Le document "est truffé de contrevérités, il a été élaboré à distance, sans rigueur méthodologique par une mission fantôme dirigée contre le Venezuela et contrôlée par des gouvernements inféodés à Washington", a écrit le ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza sur Twitter. (Belga)