La société de transport public flamande De Lijn a adapté la procédure d'appel d'offres pour une première série de bus électriques, afin que tous les fabricants de bus flamands puissent concourir pour le marché, signale-t-elle mercredi.De Lijn a lancé l'appel d'offres pour 200 bus électriques à la mi-décembre. Mais la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters (Open Vld), a demandé de revoir les critères de sélection car ils excluaient des constructeurs de bus belges, en l'occurrence Van Hool. Le conseil d'administration de la société de transport public a répondu à cette demande. Les 200 premiers bus électriques seront en effet soumis à une procédure publique européenne avec des critères de sélection plus larges. De Lijn met toutefois en garde contre les conséquences de cette adaptation. En raison de l'élargissement des critères de sélection, il peut ainsi y avoir plus de candidats, ce qui signifie que l'évaluation pourrait prendre plus de temps. Et la procédure publique n'offre aucune marge de négociation avec les candidats-fournisseurs, souligne De Lijn. Ce nouvel appel d'offres sera probablement publié au cours du deuxième trimestre. Le contrat devrait être attribué avant la fin du troisième trimestre, qui se termine fin septembre. (Belga)