De moins en moins d'élèves fréquentant l'enseignement maternel et primaire en Flandre parlent le néerlandais à la maison. C'est ce qui ressort mardi des chiffres fournis par les services de statistiques flamands.Lors de l'année scolaire 2019-2020, 25% des élèves de maternelles et 22% de ceux en primaire pratiquaient une autre langue que celle de Vondel chez eux. C'est, dans les deux cas, une augmentation d'un point de pourcentage par rapport à l'année précédente. En l'espace de 10 ans, l'augmentation atteint près de 10 points de pourcentage. "On ne peut pas se détourner de cette évolution", a commenté le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA). "On ne pas continuer à dire qu'il n'y a rien à faire". Celui-ci entend dès lors renforcer l'apprentissage du néerlandais et renforcer les examens de fin de cycles sur cette matière. (Belga)