De nombreuses personnalités ont rendu hommage vendredi soir sur Twitter à Annie Cordy, décédée vendredi à l'âge de 92 ans. Plusieurs d'entre elles n'ont pas manqué de mettre en avant la belgitude de la célèbre chanteuse et comédienne, qui restera avant tout pour beaucoup l'interprète de "Tata Yoyo" et "La bonne du curé". "Annie Cordy était une artiste accomplie dont l'humour et la joie de vivre représentaient si bien cette 'belgitude' que l'on aime tant. Elle a conquis le cœur de nombreuses générations. Elle nous manquera terriblement", écrit par exemple la Première ministre Sophie Wilmès. "Humour ravageur, bonne humeur contagieuse, joie de vivre pétillante et puis le charme et la #belgitude. Annie Cordy s'en va et nous sommes tristes", abonde Charles Michel, le président du Conseil européen. "Le décès d'Annie Cordy provoque tellement de tristesse alors qu'elle nous apportait la gaité et la bonne humeur dans ses spectacles, ses chansons, sa présence", ajoute le commissaire européen Didier Reynders. L'artiste aura été le porte-drapeau des couleurs noir-jaune-rouge tout au long de sa carrière. Un pays dont elle était immensément fière. "Nous perdons une artiste rayonnante et une chanteuse dont le talent et la bonne humeur permanente auront fait briller la Belgique dans le monde entier", pointe Paul Magnette, président du PS. En France aussi, la chanteuse s'était fait un nom. "Populaire et solaire, à la ville comme à la scène. Joyeuse et généreuse, avec son public comme ses amis. Ainsi était Annie Cordy. Avec elle disparaît la bande originale d'une vie faite de bonheurs simples, sincères, et communicatifs", regrette Jean Castex, le Premier ministre français. "Annie était une artiste complète sachant tout faire, danser, chanter, jouer la comédie, émouvoir et faire rire. C'était une très grande professionnelle aux talents multiples, c'était la Lucy Ball française", a déclaré à l'AFP la chanteuse Mireille Mathieu. "Annie était mon amie de toujours. J'ai tellement de souvenirs à ses côtés. Nous avons tant ri toutes les deux ! (...) Tu vas terriblement me manquer ma Nini", a commenté sur Twitter la chanteuse et actrice Line Renaud. Disney a également rendu hommage à l'artiste, qui avait prêté sa voix à un personnage du dessin animé Pocahontas. "Grand-mère Feuillage nous a quittés. Annie Cordy a apporté cette sagesse et cette voix inimitable à ce personnage emblématique de Pocahontas : une légende indienne." Et puis le monde sportif a aussi été touché par ce décès. Notamment... le Paris-Saint-Germain, qui a voulu se souvenir de l'interprète du tout premier hymne du club français. (Belga)