La procédure de renvoi des suspects du dossier Reuzegom par la chambre du conseil de Hasselt a été suspendue. Toutes les parties avaient jusqu'à 16 heures jeudi pour présenter des requêtes et plusieurs demandes de compléments d'enquête ont été reçues. "Tant les suspects que les parties civiles en ont déposé", a précisé jeudi la magistrate de presse du parquet du Limbourg, Anja De Schutter. Normalement, une audience devait avoir lieu vendredi à Hasselt au sujet du renvoi éventuel de 18 membres du cercle étudiants Reuzegom devant le tribunal correctionnel dans le cadre de l'enquête sur la mort de Sanda Dia, 20 ans. Le jeune homme est décédé le 7 décembre 2018, après un rituel de baptême commencé deux jours plus tôt. Plusieurs parties ont désormais soumis des demandes de compléments d'enquête. Du coup, rien ne se passera vendredi en chambre du conseil de Hasselt en ce qui concerne ce dossier. Le parquet va maintenant lire toutes les requêtes et rédigera un avis à leur sujet, lequel sera remis au juge d'instruction en charge de décider s'il faut ordonner un complément d'enquête. Les parties pourront faire appel d'un refus éventuel du juge d'instruction à Hasselt, après quoi la chambre des mises en accusation d'Anvers examinerait ces demandes. Cela prendra un certain temps. Le juge d'instruction dispose de 30 jours pour accorder ou refuser ces demandes. Lorsque tous les actes d'enquête supplémentaires auront été effectués, le parquet pourra à nouveau porter le dossier devant le tribunal. (Belga)