Le Premier ministre flamand Jan Jambon et la patronne d'Europol Catherine De Bolle comparaîtront en commission de la Chambre la semaine prochaine à propos du décès du Slovaque Jozef Chovanec en 2018. M. Jambon était ministre de l'Intérieur au moment du décès de Chovanec, après une intervention policière, dans une cellule de l'aéroport de Charleroi. Madame De Bolle était alors chef de la police fédérale.Groen et Ecolo veulent également entendre l'ambassadeur slovaque. Après la mort de Chovanec, il a été reçu par le cabinet Jambon. Le compte rendu d'une conversation entre l'ambassadeur et le SPF Affaires étrangères a également été remis au cabinet Jambon de l'époque. M. Jambon a néanmoins déclaré la semaine dernière qu'il n'avait "jamais, pas un mot" été informé de l'incident. Entretemps, l'actuel ministre-président flamand a confirmé que son cabinet était au courant, mais qu'il ne se souvient pas. La députée Groen Jessika Soors estime sur Twitter que l'audition de l'ambassadeur slovaque est "le meilleur moyen de savoir quelles informations étaient disponibles au cabinet Jambon et comment elles ont été traitées". L'unanimité atteinte en commission pour entendre l'ancien ministre de l'Intérieur fait espérer aux Verts que cette invitation recevra également un large soutien. (Belga)