Depuis le début des mesures de confinement, le 14 mars, un total de quelque 117.000 faits ont été enregistrés dans la Banque de données nationale générale (BNG) pour non-respect des diverses mesures de confinement, rapporte La Libre Belgique jeudi, citant la police fédérale. Cela recouvre différentes infractions allant du non-respect des interdictions de rassemblement, des mesures de distanciation ou des heures d'ouverture. La police a dressé quelque 1.400 procès-verbaux pour non-respect de port du masque buccal, obligatoire dans les transports en commun. À ce chiffre, établi au 17 juillet, il faut ajouter les procès-verbaux établis par Securail. Ces chiffres ne sont pas complètement à jour. Il peut s'écouler quelques jours avant l'enregistrement dans la BNG. Plusieurs zones de police ont décidé d'augmenter les contrôles. C'est notamment le cas pour Bruxelles-Nord, où trois bourgmestres (Schaerbeek, Evere et Saint-Josse) ont demandé cette semaine à la police de renforcer les contrôles en raison du nombre croissant d'infections. D'autres communes, comme La Roche-en-Ardenne confrontée à une forte présence de touristes, ont demandé des renforts de la police fédérale. (Belga)