Démission de Kris Van Dijck: Kris Peeters n'est pas intervenu sur le fond du dossier, selon son ancien cabinet

Publié le à BRUXELLES (België)

Le cabinet de l'ex-ministre de l'Emploi, Kris Peeters, a confirmé jeudi que le Fonds d'indemnisation des travailleurs licenciés en cas de fermeture d'entreprises (FFE) a accordé une indemnisation à la société E-Media, au profit de laquelle est intervenu le président du parlement flamand, Kris Van Dijck (N-VA). Le ministre n'est en revanche pas intervenu sur le fond du dossier, a-t-il précisé. "P-Magazine" a publié sur son site internet un article sur la relation de M. Van Dijck avec une prostituée et la façon dont il serait intervenu en sa faveur dans un dossier de faillite présentée comme frauduleuse. La prostituée, qui se fait appeler Escort Lynn, aurait bénéficié de la faillite de la société E-Media -créée en juillet 2012- qui l'avait recrutée avant de mettre la clé sous le paillasson. Cette faillite, prononcée en octobre 2014, devait, selon P-Magazine, lui permettre de bénéficier du chômage et d'une couverture sociale. "Escort Lynn" s'est adressée au FFE afin d'obtenir une indemnité de 26.000 euros. Elle a finalement reçu 5.239 euros. Dans ce dossier, M. Van Dijck est intervenu auprès du ministre de l'Emploi, Kris Peeters, fraîchement nommé, pour faciliter le traitement du dossier. Le magazine publie le contenu de deux courriels entre M. Van Dijck et son amante qui évoquent cette intervention. L'ex-porte-parole de M. Peeters a confirmé que celui-ci avait reçu un courriel le 20 novembre dans lequel M. Van Dijck, alors simple député, s'adresse au ministre fraîchement nommé pour s'assurer que le dossier reçoive un traitement "correct" et ne souffre pas de retard. Il évoque la situation d'une "mère célibataire dans une situation financière précaire". Le 4 septembre, le FFE avait pris une décision favorable mais n'avait accordé à l'intéressée que 5.239 euros au lieu des 26.000 euros réclamés. Le montant a été payé le 12 décembre 2014. M. Peeters en a informé par courrier M. Van Dijck le 23 mars 2015. "Dans ce dossier, nous avons demandé une information au FFE, comme c'est le cas pour chaque dossier. Il n'y a pas eu d'intervention sur le fond", précise la porte-parole. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.