Au cours de la législature précédente, "les vannes, à la Sofico - en charge, pour la Région, du financement et de la gestion du réseau routier et hydraulique en Wallonie, ndlr -, ont été ouvertes bien au-delà des lignes budgétaires prévues", a affirmé mercredi le ministre wallon des Infrastructures et de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo). Celui-ci était interrogé sur le sujet par plusieurs députés en séance plénière du parlement régional. Le dossier devrait être examiné en commission dans les semaines à venir. Mercredi matin, Philippe Henry avait accusé, dans les colonnes de L'Echo, son prédécesseur, Carlo Di Antonio (cdH), d'avoir lancé des chantiers routiers à des fins électoralistes sans que l'argent soit disponible, laissant derrière lui un trou de quelque 140 millions d'euros. "Ce qu'il se passe aujourd'hui, c'est que les budgets de l'année en cours sont absorbés par des décisions prises sous la précédente législature", a poursuivi le ministre. "Mais les chantiers engagés seront évidemment payés", a-t-il assuré. "Il faut effectivement que les choses soient claires, tant pour les entreprises que pour les pouvoirs locaux", a réagi le chef de groupe du MR au parlement régional, Jean-Paul Wahl, en plaidant, tout comme le député Ecolo Laurent Heyvaert, pour un examen du dossier en commission, "où nous reviendrons avce des propositions". Dans l'opposition, le PTB, lui, a regretté que le ministre "refuse de répondre à la question de l'amélioration du contrôle de la part du gouvernement afin d'éviter que ces irrégularités se reproduisent". Mis en cause par Philippe Henry, Carlo Di Antonio a de son côté réagi sur Twitter. "C'est pathétique... Les plans 'infras' - infrastructures, ndlr - ont été validés à l'unanimité du conseil d'administration de la Sofico et par le gouvernement wallon. Idem pour chaque attribution de marché via le CA de la Sofico", a-t-il tweeté. Or, selon L'Echo, le MR - partenaire du cdH lors de la législature précédente - considérerait qu'il a au minimum été abusé, faute de décision collégiale en gouvernement. (Belga)