Le Conseil (États membres de l'UE) a donné son feu vert formel à l'accord post-Brexit ce jeudi, dernière formalité après l'approbation du Parlement européen actée cette semaine en plénière.L'"accord de commerce et de coopération", qui règle les relations commerciales ("sans tarifs ni quotas") entre l'UE et son ancien État membre, ainsi que leur coopération dans différents domaines, la pêche dans les eaux qui les séparent, les questions de concurrence et autres, va donc entrer en vigueur de manière permanente ce 1er mai, après quatre mois d'application "provisoire". Il manquait en effet l'examen et l'approbation du Parlement européen pour pouvoir valider de manière définitive ce texte, accompagné d'un "accord sur la sécurité des informations". Ce dernier règle l'échange d'informations classifiées entre UE et Royaume-Uni, leur traitement et protection. Tous deux s'appliquaient de manière provisoire depuis le 1er janvier, c'est-à-dire depuis le moment où le Royaume-Uni a quitté le marché unique et cessé de suivre les règles européennes, à l'exception de l'Irlande du Nord qui hérite d'un statut spécifique vu sa position géographique particulière et son histoire (elle est devenue en quelque sorte une nouvelle porte d'entrée de l'UE). La période d'application provisoire a permis aux eurodéputés d'examiner les textes, et à l'UE de réaliser un vaste travail de traduction minutieuse. "L'authentification des 24 versions linguistiques des accords a été finalisée le 21 avril", informe le Conseil jeudi. Les accords vont être publiés au Journal officiel de l'UE jeudi ou vendredi. (Belga)