Un groupe de citoyens namurois occupe depuis dimanche matin une plateforme installée dans un hêtre, près du casino de Namur, dont ils veulent empêcher l'abattage, a annoncé le mouvement "Extinction Rebellion" qui pratique la désobéissance civile pour dénoncer l'urgence climatique."Les militants se relaieront là-haut à deux ou trois en respectant les mesures sanitaires aussi longtemps qu'il le faudra. On verra comment réagira la police", explique une des citoyennes anonymes venue en soutien à l'occupation. Le hêtre doit être abattu cette semaine. "Il est complètement fou de réduire en copeaux des arbres centenaires comme celui-ci en ville alors que l'on connaît l'état de la planète. Cela atteint directement à la qualité de vie des habitants qui bénéficient de la présence de cette nature alors que les projets du casino, eux, ne profiteront qu'au casino ", a poursuivi cette activiste, qui assure avec d'autres l'intendance au pied de l'arbre. "Cette occupation est une première à Namur", souligne pour sa part Marcel Guillaume, administrateur de l'ASBL environnementale Ramur. Ce dernier regrette que, "malgré une pétition citoyenne et des appels de la population, cet arbre a été condamné à disparaître". Le 23 juillet 2018, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a octroyé à la société Circus Leisure un permis unique pour l'agrandissement de l'hôtel du casino de Namur et la transformation de son parking, lui aussi contesté. Le permis a été confirmé en recours le 19 novembre 2018 sous condition que l'abattage soit compensé par la plantation d'un tilleul. (Belga)