La police mènera des contrôles tout ce week-end à la Côte afin d'éviter que des touristes ne profitent du beau temps pour s'y rendre, les déplacements non-essentiels étant interdits pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. En cas d'infraction, les contrevenants risquent une amende salée. La zone de police Blankenberge/Zuienkerke a mis en place dès samedi matin des barrages routiers sur les principaux axes vers la Côte. Des policiers à moto effectuent également des contrôles. Un drone est aussi utilisé. "Nous allons appliquer strictement les mesures", prévient Philippe Denoyette, responsable pour la presse. "Celui qui ne doit pas être ici écopera immédiatement d'une amende. Il n'y a pas d'avertissement préalable. Les déplacements non-essentiels vers la Côte sont hors de question." Une trentaine d'amendes ont d'ailleurs déjà été infligées vendredi. La police a notamment arrêté un mini-bus avec sept travailleurs polonais à l'intérieur, qui se rendaient à leur hôtel. Ils ont dû terminer leur trajet à pied, en respectant une distance suffisante entre eux. La police locale craint que de nombreux touristes têtus ne se rendent à Blankenberge ce week-end. "Notre zone de police est très active sur les médias sociaux. Vous n'imaginez pas combien les gens sont créatifs pour trouver une raison pour qu'on les laisse passer. Mais notre message est clair: restez à la maison." (Belga)