Des années de recherches seront encore nécessaires pour déterminer l'origine du coronavirus, a indiqué un membre de l'équipe de chercheurs de l'Organisation mondiale de la Santé arrivés dans la ville chinoise de Wuhan le mois dernier pour enquêter sur l'apparition du Covid-19.Le micro-biologiste et spécialiste des maladies infectieuses australien Dominic Dwyer s'est déclaré surpris, selon l'agence Reuters, par la difficulté de déterminer l'origine de la pandémie. Les experts tentent notamment de comprendre les prémices de l'épidémie de coronavirus dont les premiers cas ont été détectés sur un marché de Wuhan mais la question-clé est de savoir ce qu'il s'est passé à cette époque et avant cela, explique Dominic Dwyer. La question de l'origine du coronavirus est devenue par ailleurs un enjeu politique après les accusations formulées à l'encontre de la Chine concernant son manque de transparence sur les débuts de l'épidémie. Le régime communiste de Pékin ayant affirmé de son côté que le virus pouvait avoir une origine étrangère. Le spécialiste australien reconnaît qu'il serait naïf de penser qu'ils réussiront à identifier le patient zéro. Les premiers cas ont été diagnostiqués au mois de novembre "mais c'est le moment juste avant qui est très intéressant, la partie la plus ingrate et la plus difficile aussi". Comme c'est le cas avec ebola ou le sida, ajoute l'intéressé. Là aussi les scientifiques tâtonnent encore. La délégation de l'OMS dispose encore d'une semaine environ avant de voir les visas de ses membres expirer. (Belga)