La police lituanienne a déclaré jeudi avoir mis en place des barrages sur les routes pour empêcher les déplacements pendant les fêtes, afin de freiner les contaminations par le coronavirus, dont le niveau est le plus élévé dans l'Union européenne."Nous avons fait reculer près de 2.900 voitures hier", a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole de la police Ramunas Matonis. Le pays balte a interdit les déplacements à partir du mercredi 16 décembre et jusqu'au 3 janvier pour dissuader les gens de rendre visite à leurs proches et amis pendant les vacances de Noël et de Nouvel An. Seules les personnes se rendant au travail, chez un médecin ou à des funérailles sont autorisées à se déplacer. Des points de contrôle ont été mis en place le week-end. Si la Lituanie a réussi à contrôler la première vague de la pandémie au printemps mieux que d'autres pays de l'UE, elle n'a pas réussi à freiner la deuxième vague qui a vu les infections monter en flèche. Elle a désormais le taux d'infection le plus élevé de l'Union européenne avec 1.330 cas pour 100.000 habitants cumulés sur 14 jours, selon les données de l'AFP. Tous les magasins non essentiels ont été fermés et les rencontres entre personnes ne vivant pas dans le même foyer interdites plus tôt en décembre. Les bars et restaurants sont fermés depuis plus d'un mois et n'offrent que des plats à emporter. Pays de 2,8 millions d'habitants, la Lituanie a signalé près de 124.000 contaminations au Covid-19, dont 1.186 décès, depuis février. (Belga)